dimanche 25 décembre 2011

Joyeux Noël !

A vous tous, qui me suivez, me lisez, me découvrez à travers ce blog et mes recettes, je souhaite un Joyeux Noël ! Que la joie, l'amour et le partage vous accompagnent en ce temps de fêtes !




Passez de bons moments avec vos proches, ceux qui vous aiment et que vous aimez, profitez de chaque instant !
Encore une fois, passez un bon Noël !
J'espère que vous avez été/serez gâtés, en cadeaux, et en bons repas !
A bientôt !

samedi 24 décembre 2011

ButterBredele - Biscuits de Noël au Beurre

Ca y est ... la magie de Noël s'est définitivement emparée de moi ... Il faut le dire, à la veille du grand jour, il était temps ! Comme promis, il y a fort longtemps ... (oui, oui je me fais rare, mais j'ai de bonnes excuses, vous verrez dans quelques jours ...), voici une autre recette de Bredele, ces petits gâteaux de Noël que l'on affectionne tant en Alsace ...
Ceux là sont au beurre, comme l'indique leur joli petit nom ... La recette de Maman ajoute des amandes ... Je la respecte à la lettre et je la trouve juste parfaite !




Et oui, la recette que je vous propose ici est la recette "ancestrale", transmise de génération en génération, de ma famille ... Elle se trouve dans un vieux grimoire livre de recettes, rédigé en allemand ! Il en existe de nombreuses versions, peut-être même que chaque famille a sa propre recette, mais sans aucun doute, c'est celle-ci que je préfère !



(pour 50 biscuits)

250 g de beurre mou
250 g de farine
250 g de sucre
125g de poudre d'amande
2 œufs

2 jaunes d’œufs
un peu de lait

plutôt rapide
très simple
petit budget
 



Battre le beurre mou et le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange mousseux. Ajouter les œufs un à un, puis la farine. Terminer avec la poutre d'amande. Pétrir quelques minutes entre vos mains de façon à obtenir une boule de pâte.

***

Laisser reposer au frais pendant 8h.

***

Étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie fariné et découper à l'aide d'emporte-pièce.

***

Dans un bol, battre les jaunes d’œufs avec quelques gouttes de lait. Poser les petits gâteaux sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et les badigeonner du mélange à base de jaune d'oeufs.


***

Faire cuire 20 minutes à four moyen. A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille (ou faire comme moi, les manger tout chaud ... hummm ... mais le risque c'est qu'il n'en reste plus très vite ...).




Je reviens demain, vous souhaiter un Joyeux Noël ! Mais comme je reçois, j'aurais beaucoup à faire alors, comme d'habitude ces temps-ci, ce sera en coup de vent !
Bises et bon Réveillon à vous tous et à tous ceux que vous aimez !

dimanche 27 novembre 2011

Nussbredele - Biscuits aux Noisettes

Ce week end a marqué l'ouverture des marchés de Noël en Alsace ... ce dimanche, la première bougie de la couronne d'avent était allumée : le compte à rebours est donc lancé ... A un mois de Noël, il est temps que je commence à partager ces recettes qui raviront, j'en suis sûre, les papilles de petits et grands ! 

J'ai gardé mon âme d'enfant, ce n'est un secret pour personne ! Et Noël, c'est toute mon enfance qui se rappelle à moi ... Et si, encore, il n'y avait que ça qui fasse pétiller mes yeux grands ouverts ... J'ai eu la chance de naître dans une région où Noël, et l'hiver en général, ont une place toute privilégiée ... où la magie transpire ... Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit (ah, si une douzaine de fois au moins !), mais je suis originaire d'Alsace, et cette région qui m'a vu grandir a une place TRÈS importante dans mon cœur. Alors oui, j'aime mon Alsace natale ... Et quand le froid arrive, elle revêt un habit de lumières, et de senteurs qui donnent des émotions si particulières ... si uniques ...
 

  

Ma belle région est d'ailleurs bien connue, en fin d'année, pour ses chaleureux Noël, ses marchés qui fleurent bon les épices, les Bredeles au beurre et le vin chaud fumant, sucré à point et si justement parfumé, qui réchauffe si bien quand le froid se fait trop présent. Et oui, en Alsace, il est presque impensable de penser aux fêtes de fin d'années sans penser aux petits gâteaux, pains d'épices et autres douceurs qui vont avec et qui font toute la chaleur des Noëls de chez moi ... 

Alors, cette année encore, j'ai enfilé mon joli tablier et je me suis lancée dans la confection de multiples fournées de petits gâteaux, pour le plus grand bonheur de mon mari, qui n'est peut être pas Alsacien, mais qui est un vrai gourmand !
Je commence avec MA recette fétiche, simple et rapide, mais tellement gourmande ...

(pour 40 biscuits)

250 g de beurre mou
250 g de farine
125 g de sucre
175 g de noisettes en poudre
1 sachet de sucre vanillé

très (très) simple
très rapide
petit budget
   
 


Commencer par battre le beurre fondu avec le sucre jusqu'à l'obtention d'un mélange mousseux. Ajouter ensuite les noisettes en poudre et la farine. Entre vos mains, façonner une boule de pâte.

***

Laisser durcir au réfrigérateur pendant 30 minutes.
 
***

Entre vos mains légèrement humides, façonner de petites boules de pâtes (env. 2 cm de diamètre). Les déposer sur la plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé en les espaçant bien. Les écraser délicatement à l'aide d'une fourchette (farinée, pour éviter que « ça colle »). 

***

Mettre à cuire, dans un four chaud, pendant 15 minutes à 180°. Les sortir lorsqu'ils sont bien dorés et les mettre sur une grille pour qu'ils refroidissent rapidement. Saupoudrer de sucre glace et déguster !




De tous les Bredele, ce sont, à mon sens, les plus simples, et surtout les plus rapides à réaliser (temps de repos limité, pas d'étalage de pâte et pas de découpes à l'emporte-pièce, ...) : alors pourquoi s'en priver ?
A très vite pour une autre recette de petits gâteaux de Noël ! Je compte sur vous pour être au rendez-vous, même si, faute de temps, les publications sont moins fréquentes ...

dimanche 20 novembre 2011

Vin Chaud Alsacien

La période de l'Avent commence très bientôt ... et avec elle, les marchés de Noël d'Alsace s'installent ! La magie s'empare alors de moi : mon humeur est à la joie, ma maison se pare de mille décorations et mon sapin de mille lumières ... Il ne manque plus qu'une chose pour que l'ambiance soit parfaite : l'odeur ! L'odeur ? Mais quelle odeur ? Celle du vin chaud à la cannelle bien évidemment !


(pour 2 bouteilles)

1,5l de vin rouge
100g de sucre en poudre
150g de sucre roux
1 citron
2 petites oranges
2-3 bâtons de cannelle
2 étoiles de badiane (anis)
2-3 cubes de gingembre confit
1 pincée de noix de muscade

très (très) facile
très rapide
petit budget
 



Dans une cocotte ou une grosse casserole, verser le vin. Ajouter les épices et le sucre. Prélever le zeste du citron, couper les oranges en tranches et les mettre avec le vin. Porter à ébullition.

***

Laisser frémir 10 à 15 minutes en remuant régulièrement avec une cuillère en bois. 

***

Servir immédiatement en filtrant à l'aide d'une passoire ou le verser tel quel, une fois refroidi, dans des bouteilles qu'il est possible de fermer (en plastique ou en verre) pour le conserver au frais plusieurs semaines.

     


Et voilà, rien que l'odeur me transporte ... Cette odeur, c'est toute mon enfance ... et ce gout, c'est le souvenir inoubliable, de la première fois que j'y ai gouté, avec celui, complètement congelé par le froid de ma région, qui est aujourd'hui mon mari ... Bref, rien que pour ça, ça valait le coup d'en faire deux bouteilles ...
J'espère que je vous ai convaincu !
A très vite !

jeudi 17 novembre 2011

Mousse au Chocolat

J'ai beau cuisiner beaucoup, je n'avais JAMAIS tenté de réaliser une mousse au chocolat ... Bouh la honte ... Mais face à ma folle envie, assez inattendue, de gâteau à l'orange, je me suis dit que, seule une mousse chocolat pourrait trouver sa place ... Je me suis donc lancée ... Et je ne suis pas peu fière de cette réussite !


(pour 6 personnes)

200g de chocolat noir
10cl de crème fraiche épaisse
2 c. à soupe de sucre glace
5 oeufs
1 pincée de sel
un batteur électrique


très rapide
assez simple
petit budget




Casser le chocolat en petits morceaux et les déposer dans un bol. Au bain marie, ou à faible puissance, au micro-ondes, faire chauffer jusqu'à ce que le chocolat soit totalement fondu.

***

Dans le mélange chaud, ajouter la crème fraiche et le sucre glace. Mélanger bien.

***

Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Ajouter les jaunes à la préparation chocolatée jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène. 

***

A l'aide du batteur électrique, battre les blancs en neige avec une pincée de sel. Ils doivent être très fermes et brillants. Incorporer délicatement (et complètement), à la spatule, un tiers de ces blancs au chocolat. Faire de même, en deux fois, pour les deux autres tiers. Prendre bien soin de ne pas "casser" la mousse.

***

Répartir dans les contenants de votre choix et placer au frais au moins 3h avant de déguster.


Je la souhaitais à la fois dense, onctueuse et savoureuse : pari réussi ! C'est une merveille à la texture légèrement aérée et au gout parfaitement chocolaté ! A très vite !

lundi 14 novembre 2011

Gâteau moelleux à l'Orange

Oups ... le rythme de publication des recettes ralenti ... Je ne vais pas vous le cacher, j'ai pris du retard ... Et ce n'est pourtant pas faute de cuisiner ... Mais, je dois avouer, que la fin d'année s'annonce chargée : entre ma papeterie créative à vendre sur les marchés de Noël, les fêtes (Noël, Nouvel An, anniversaires, 3 ans de mariage ...) à organiser et avec tout ça, peut être un déménagement à préparer et une entreprise à créer ... Forcément, le blog va trinquer (un peu) ...

Bref, ce n'est pas une raison pour vous négliger ! Alors aujourd'hui, je vous propose une recette très originale, qui pourra vous régaler pour la Saint Nicolas, et même pour Noël ! Une recette trouvée sur l'extraordinaire blog "Au Gré du Marché" ... une recette qui m'a tout de suite donné envie ! Et pourtant, les oranges, je ne suis pas fan ... Allez savoir pourquoi, j'ai eu vraiment envie de la tester ... Et, franchement, j'ai bien fait !

(pour 8 à 10 personnes)

 3 oranges
220 g de sucre en poudre
250 g d'amandes en poudre
6 œufs
5 c. à soupe d’amandes effilées

très facile
budget moyen
peu rapide




Plonger les oranges dans de l'eau bouillante et laisser frémir pendant 50 minutes. Les égoutter et laisser refroidir quelques minutes.

***

Couper grossièrement les oranges en ôtant les pépins. Les réduire en purée à l'aide d'un mixer. Dans le  bol du robot, ajouter le sucre, les œufs, les amandes en poudre et remuer énergiquement. Verser la préparation dans un moule rond, préalablement beurré et farine. Répartir les amandes effilées sur le dessus.

***

Enfourner 25 minutes dans un four préchauffé à 180°C. Recouvrir d’une feuille de papier aluminium (ce que j'ai oublié de faire, d'où l'aspect complètement légèrement brulé sur les photos ...) et cuire encore de 25 à 35 minutes. Sortir du four et laisser refroidir avant de démouler puis déguster !
 
 

 
Comme mes parents venaient à Lyon pour le week-end, et qu'ils -mon papa surtout- adorent l'association orange-chocolat, j'ai accompagné ce gâteau, moelleux à souhait, d'une mousse au chocolat dont je vous parlerais dans quelques jours ! Et bien, les deux ensemble font très bon ménage ! C'est juste sensationnel : un régal ! A bientôt, promis !

mercredi 9 novembre 2011

Velouté de Potimarron au Lait de Coco

Je l'ai déjà dit, j'aime les courges ... de toutes les sortes ! Celle que je cuisine le plus, et forcément celle que j'apprécie le plus, c'est le potimarron ! Pour l'anniversaire de mon mari (et oui, toujours ce fameux anniversaire ...), comme les températures commençaient à tomber un peu, je voulais une entrée chaude, mais pas trop lourde ... La meilleure solution : un velouté ! Celui-ci, avec cette petite note de lait de coco, est original et surprenant, mais c'est un régal !


(pour 4 personnes)

500g de potimarron
2 grosses carottes
2 échalotes
40cl de bouillon de volaille
20cl de lait de coco
20g de beurre
sel & poivre


Peler le potimarron, ôter les pépins et couper la chair en cubes. Peler et hacher les carottes et les échalotes.

***

Faire fondre le beurre dans une cocotte et y faire mijoter les échalotes et les carottes pendant 5 bonnes minutes.

***

Ajouter le potimarron. Saler et poivrer. Verser le lait de coco et le bouillon. Porter à ébullition. Couvrir et continuer la cuisson pendant 15 à 20 minutes.

***

Mixer finement le tout et rectifier assaisonnement si nécessaire.

A l'annonce de "velouté de potimarron au lait de coco", j'ai bien vu que mes invités ont eu une petite crainte, voir des réticences ... et pourtant, ils ont mangé avec entrain et même, ils n'ont pas hésité à se resservir ! C'est dire si c'est délicieux ! Vraiment, je vous la conseille pour une mise en bouche ou une entrée, juste accompagnée d'une chips de lard fumé ... un régal !

dimanche 6 novembre 2011

Financiers aux Framboises, façon bretonne

Avec les fêtes de fin d'année qui approchent à grands pas, j'ai repris mon activité de créatrice. Créatrice de produits de papeterie. Et d'ailleurs, si vous êtes curieux, rendez vous ici ou ici, pour découvrir quelques unes de mes créations ... Bref, c'est essentiellement sur les marchés de l'Artisanat ou de Noël que je vends mes petites réalisations ... Et qui dit marchés, dit journées dans le froid, dit repas loin de la maison, dit dimanches fatigants, dit ... Donc, pour tenir le coup face à ces conditions de vie difficile (je plaisante, hein !), de bons petits gâteaux nous accompagnent ! Ce dimanche, c'était des financiers, gâteaux aux amandes que j'affectionne tout particulièrement. Mais j'avais envie, d'une variante, plus que réconfortante ... une variante qui nous transporterait le temps d'une bouchée, en Bretagne ! Blé noir et beurre salé sont donc au menu ...


(pour 12 financiers)

60g de farine de blé noir
150g de beurre demi-sel
90g de poudre d'amande
80g de sucre semoule
80g de sucre glace
150g de blancs d'oeuf (env. 5)
80g de brisures de framboises
qqs éclats de nougatine

très facile
très rapide
budget moyen




Faire fondre le beurre à feu doux dans une casserole. Réserver.

***

Dans un récipient, battre énergiquement les blancs d’œufs avec les sucres. Incorporer la poudre d'amandes et la farine. Finir en ajoutant le beurre fondu. Fouetter jusqu'à l'obtention d'une préparation homogène.

***

Répartir la préparation dans des moules à financiers. Ajouter quelques brisures de framboises et des éclats de nougatine sur le dessus de chacun. Enfourner pendant 20 minutes à 180°C. Démouler dès la sortie du four et laisser refroidir avant de déguster.
 



Très honnêtement, je n'avais jamais essayé la farine de blé noir dans des gâteaux ... je ne savais donc pas vraiment à quoi m'attendre et je dois vous avouer que j'ai été vraiment très agréablement surprise par ce subtil gout ... de crêpes bretonnes ! Un vrai régal ! Alors y ajouter un peu de framboises ne fait qu'amplifier la gourmandise de ce merveilleux petit gâteau parfait !

jeudi 3 novembre 2011

Gougères au Comté et au Morbier

L'autre jour, des amis sont venus manger chez nous. Pour l'occasion, j'avais envie de quelque chose de simple ... MAIS, simple ou non, j'aime malgré tout avoir une cohérence dans mon menu ... Et, comme j'avais une grande envie, insatisfaite depuis le début de mon régime, de fromage(s), j'ai eu l'idée d'un menu TOUT fromage !
Comme le plat était copieux (une fondue savoyarde), pas d'entrée, juste un apéro sympa ... Et comme, ces petites choses font toujours l'unanimité et qu'il est aisé de les préparer d'avance, je n'ai pas hésité une seconde ! Dans cette version, je mêle à cette spécialité de Bourgogne, deux bons fromages de Franche-Comté ... mais, c'est à vous de voir !


(pour 25 gougères) 
25cl d'eau
75g de beurre
2 pincées de sel
150g de farine
4 œufs
100g de comté
100g de morbier

facile
assez rapide
petit budget




Dans une casserole, faire fondre le beurre dans l'eau salée. Porter à ébullition.

***

Retirer du feu pour ajouter la farine. Travailler à l'aide d'une spatule jusqu'à obtenir une boule de pâte à chou. Si nécessaire, remettre sur le feu pour la dessécher.

***

Laisser tiédir quelques minutes avant d'ajouter les oeufs, un à un. Prendre soin de les incorporer complètement en mélangeant énergiquement. Râper les fromages et les ajouter à la préparation.

***

Disposer des boules de pâtes façonnées entre vos mains ou entre deux cuillères sur une plaque recouverte de papier cuisson. Faire cuire dans un four préchauffé à 210°C pendant 15 minutes jusqu'à ce que les choux soient bien gonflés et dorés. Baisser à 180°C, couvrir d'une feuille d'aluminium et poursuivre ainsi la cuisson pendant 10 minutes. Servir sans attendre ou conserver dans une boite hermétique et faire réchauffer quelques minutes à feu doux, sous une feuille d'aluminium avant de servir.





Bon, ben après cette mise en bouche fromagère, il faut absolument que je vous présente le dessert ...
Vous avez deviné ? Un ... un ... cheesecake ! Yeah ! Sauf que, contrairement à ce que j'avais initialement prévu, ce n'était pas/plus tout a fait un véritable cheesecake ...
A tout bientôt quand même !

lundi 31 octobre 2011

Cannelés Roquefort, Dattes et Noix

Encore une recette réalisée pour l'anniversaire de mon mari ... Comme j'avais envie d'une table d'automne, j'ai, logiquement, eu envie d'un repas automnal ! A commencer par les amuse-bouche de l'apéritif donc ! Alors, quand j'ai vu cette petite recette de cannelés salés chez Caroline, de "Oh ma Cuisine !", j'ai tout de suite su que c'était LA recette qu'il me fallait pour débuter ce repas de fête !

(pour 20 cannelés)

200 g de farine
1 c. à soupe de levure
3 œufs
180 g de roquefort
100 g de cerneaux de noix
100 g de datte en petit dès 
80 g de beurre mou
20 cl de lait
sel & poivre

 
très facile
assez rapide

 petit budget


    

Dans un récipient, mélanger la farine et la levure. Ajouter les œufs et le lait. Saler et poivrer généreusement.

***

Ouvrir et hacher les noix. Dénoyauter et couper les dattes en rondelles. Couper le beurre ramolli et le roquefort en petits dés. Ajouter à la préparation précédente. Mélanger énergiquement jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.

***

Répartir dans des moules à cannelés préalablement beurrés. Mettre à cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 45 minutes. Couvrir d'une feuille d'aluminium à mi-cuisson. Servir chaud, tiède ou froid.




Vous pouvez déguster ces merveilles froides ou tièdes, mais très clairement, je vous conseille de les repasser quelques minutes au four, à feu doux, avant de les servir ! Juste fondants, ils n'en seront que meilleurs !
A bientôt !

vendredi 28 octobre 2011

Flan de Potiron, Féta & Philadelphia, Noix

Depuis quelques temps maintenant, je me fais un plaisir de choisir des produits de saison pour faire ma cuisine ... et depuis ce jour, je prends du plaisir à changer de saison ! Ainsi, quand l'automne s'est annoncée, j'ai tout de suite imaginer des recettes mêlant les courges et les fruits secs ...
Et quand tous les ingrédient ont enfin été réunis, je suis tombée sur cette recette de flans sur le blog "au Gré du Marché". Alors je n'ai pas hésité à m'en inspirer, à ajouter des fromages que j'apprécie tout particulièrement ces derniers temps pour obtenir, je dois bien le dire, des petits flans parfaits ! Je vous laisse découvrir ...


(pour 4-6 personnes)

450g de purée de potiron
100g de féta
60g de Philadelphia
20cl de crème fraiche
3 œufs
1 jaune d’œuf
sel & poivre
une douzaine de noix
2 c. à soupe de chapelure

très facile
très rapide
petit budget




Peler, épépiner et couper le potiron en morceaux. Les cuire 15 minutes dans l'eau bouillante. Bien égoutter et réduire en purée. Pour cette recette, peser et conserver 450g de cette préparation.

***

Couper la féta en petits dés. Les incorporer à la purée chaude. Ajouter le Philadelphia et remuer énergiquement jusqu'à ce que le fromage se fonde dans la préparation. Laisser tiédir quelques minutes.

***

Poursuivre en ajouter les oeufs, le jaune et la crème fraiche. Mélanger énergiquement. Assaisonner généreusement.

***

Répartir dans 4 ou 6 ramequins passant au four. Les déposer dans un grand plat rempli d'eau chaude afin de les faire cuire au bain-marie. Cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 10 minutes.

***

Ouvrir et hacher les noix. Ajouter la chapelure. Saler et poivrer. Répartir sur les flans précuits. 

***

Poursuivre la cuisson pendant 20 minutes. Servir chaud ou tiède.



J'aime vraiment ce genre de petits flans de saison, parfaits pour un repas du soir ! Et en plus, ils se réchauffent très bien au micro-onde le lendemain ! Bref, tout ce que j'aime : vraiment !
A très bientôt !

mardi 25 octobre 2011

Tentation Chocolat & Framboises

Voici le gâteau d'anniversaire de M. Cannelle & Piment. Il adore les framboises, mais, étonnamment, une fois n'est pas coutume, il m'a demandé de lui réaliser un gâteau au chocolat "bien dense"... Alors, j'ai voulu le surprendre et j'ai eu l'idée de mêler subtilement les deux ... Un gâteau au chocolat et aux amandes, au gout intense et à la texture fondante recouvert d'une ganache riche en chocolat et délicatement parfumée à la framboise.




(pour 6-8 personnes)

pour le gâteau

 140g de chocolat noir
100g de beurre
6 œufs
140g d'amandes en poudre
1 c. à soupe de sirop de framboise
1 pincée de sel
85g de sucre


pour la ganache

100g de chocolat noir
50g de beurre
4 c. à soupe de crème liquide
50g de sucre glace
1 c. à soupe de sirop de framboises
3 c. à soupe de confiture de framboises sans pépin
des brisures de framboises
des pépites de sucre





Commencer par préparer la ganache. Chauffer doucement le chocolat et le beurre dans une casserole. Ajouter la crème liquide et le sirop, sans cesser de remuer. Continuer jusqu'à l'obtention d'une crème onctueuse. Ajouter la confiture et mélanger énergiquement.

***

Retirer du feu et incorporer le sucre glace. Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur pendant 1 à 2h. Remuer de temps en temps. 

***

Puis, préparer la pâte à gâteau. Faire fondre, à feu doux, le chocolat et le beurre coupé en dés, jusqu'à l'obtention d'une crème bien lisse. Laisser refroidir quelques minutes. Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Ajouter les jaunes, les amandes et le sirop au chocolat tiédi.

***

Battre les blancs en neige souple avec le sel. Sans cesser de fouetter, ajouter petit à petit le sucre jusqu'à l'obtention d'une meringue ferme et brillante. Prélever 2 cuillerées et les mélanger rapidement à la préparation chocolatée. Incorporer délicatement le reste des blancs.

***

Verser dans un moule rond, beurré et fariné. Faire cuire 35 minutes dans un four préchauffé à 180°C. 

***

Laisser refroidir et démouler. Quand la ganache est prête, l'étaler en couche épaisse sur toute la surface du gâteau. Lisser à l'aide d'une spatule. Saupoudrer les brisures de framboises et les pépites de sucre tout autour. Réserver dans un endroit frais jusqu'au moment de servir.




Un gâteau à la fois léger et moelleux, aux saveurs intenses et aux gouts prononcés ... en fait, un gâteau parfait ... D'ailleurs, mon mari m'a dit (et redit) que ce gâteau était le meilleur que je lui ai jamais fait ... un beau cadeau, non ?

samedi 22 octobre 2011

Soupe veloutée de Chou Rouge, Patate Douce et Pomme

Cette fois, je crois qu'on peut le dire : j'ai testé le chou rouge sous toutes ses formes ! Cru en entrée, en mijoté, en purée et désormais en velouté ! Voilà une recette à déguster au coin de la cheminée, quand à travers les fenêtres embuées, vous regardez la neige tomber ... Oui, bon, d'accord, je n'ai pas de cheminée, des fenêtres bien isolées et l'hiver n'est pas encore arrivé, mais cela ne m'empêche pas de savourer une bonne petite soupe pour me réchauffer !

(pour 3 bols)

350g de chou rouge
1 pomme 
150g de patate douce
30cl de bouillon de volaille
40cl de lait
qqs pincées de poudre de noisettes
sel & poivre

très facile
rapide
petit budget

 


Émincer finement le chou rouge. Peler, épépiner et détailler la pomme. Éplucher la patate douce et la couper en rondelles.

***

Mettre à bouillir le bouillon et le lait. Y faire cuire les légumes une trentaine de minutes.

***

Sortir et égoutter rapidement les légumes. Les mixer finement. Ajouter progressivement le bouillon jusqu'à l'obtention de la texture veloutée désirée. Saler et poivrer.


Un gout tout doux, des saveurs très subtiles, et une belle couleur qui ne gâche rien : bref, encore une bonne idée pour cuisiner le chou rouge ! A plus tard !

mercredi 19 octobre 2011

Tarte renversée de Topinambours et Magret de Canard au Pain d'épices

Un évènement à fêter : l'anniversaire de mon mari chéri. Une recette trouvée par hasard : dans le programme télé. Et j'ai tout de suite su que cette recette serait parfaite pour servir d'entrée à l'évènement en question ! En effet, Monsieur Cannelle & Piment (davantage Piment que Cannelle d'ailleurs) adore les topinambours ! Et moi, le magret ! De quoi satisfaire tout le monde donc ...


(pour 5 tartelettes)

400g de topinambours
2 petites pommes
30 tranches de magret de canard fumé
200g de pain d'épices
25cl d'huile de noisette
2 c. à soupe de crème fraiche
1 rouleau de pâte feuilletée
graisse de canard
sel & poivre

assez facile
assez rapide
budget moyen




Éplucher les topinambours. Les plonger quelques minutes dans une casserole d'eau bouillante. Les égoutter et les couper en petits dés. Peler et épépiner les pommes. Les couper en petits dés. Faire revenir le tout dans la graisse de canard jusqu'à coloration.

***

Couper le pain d'épices en tranches grossières. Mixer finement. En réserver 2-3 cuillères à soupe pour la décoration. Mélanger le reste avec l'huile de noisette et ajouter aux topinambours.

***

Graisser les moules à tartelettes, disposer 6 tranches de magret dans chacun de manière à tapisser le fond. Répartir le mélange pommes/topinambours au pain d'épices. Recouvrir avec un rond de pâte feuilletée préalable perforé à la fourchette. Bien rentrer les bords à l'intérieur. 

***

Faire cuire 12 à 15 minutes dans un four préchauffé à 180°C.
 



En feuilletant le magazine télé chez mes parents, mon regard s'est immédiatement arrêté sur cette recette (oui, en fait, le programme télé ne m'intéressait guère), inspirée d'Alain Ducasse me semble-t'il (je ne l'ai pas noté ... et ma mémoire me laisse un doute). Je l'ai imaginé gourmande et délicieuse, et je n'ai pas donc hésité à la réaliser : j'ai bien fait ... Elle est effectivement gourmande et délicieuse ! Et accompagnée d'une salade de jeunes pousses, elle est absolument parfaite !

dimanche 16 octobre 2011

Table d'Automne !

Le week end dernier, le 9 octobre, c'était l'anniversaire de mon mari. Si je préfère taire son grand âge (hihi), je ne vous cache pas que, comme chaque année, j'ai pris grand plaisir à lui préparer un beau et bon week end d'anniversaire (oui, carrément un week end !). Resto en amoureux le vendredi soir, brunch, spa et pizza le samedi et enfin, cadeaux et repas en famille le dimanche ! L'occasion de réaliser un bon repas et surtout de dresser une belle table !
  


 
Après notre escapade dans les forêts du Doubs, dont je vous reparlerais, j'ai eu envie de mettre l'automne et ses belles couleurs orangées à l'honneur. Une nappe orange, un chemin de table beige et des serviettes marrons : le ton est donné.
 
 
  


Ma vaisselle adorée (assiettes Smoos Guy Degrenne, ménagère Solstice Guy Degrenne et verres Chef&Sommelier), des petits paniers d'osier et l'un de mes moulins à café préféré (et oui, je suis une  molabophile, une collectionneuse débutante) structurent la table.
  

 
 
 
Des feuilles mortes (consciencieusement ramassées, lavées et séchées), des noisettes, des noix, des châtaignes, un potimarron et quelques graines de cafés créent l'ambiance ! 




Maintenant que vous avez découvert la table, il va falloir que je vous montre le repas ! Au menu, entre autres choses : Cannelés dattes, noix et roquefort, Tarte renversée de topinambours au magret, Velouté de potimarron au lait de coco, Gâteau tentation chocolat et framboises ... un beau programme, n'est-ce pas ? A bientôt donc !

jeudi 13 octobre 2011

Crumble Carottes & Panais

Même s'il y a quelques jours, nous profitions encore pleinement de l'été indien, cette fois-ci, ca y est ! L'automne est vraiment là ... Alors hop hop hop, un petit crumble tout chaud, et dans les tons de saison ! Aujourd'hui, je vous propose donc une petite recette express qui ravira vos papilles, en guise d'entrée, de plat, et pourquoi pas d'accompagnement !


(pour 4 personnes)

400g de panais
600g de carottes
1 c. à soupe d'huile d'olive
100g de beurre
150g de farine
6 c. à soupe de parmesan
2 c. à soupe d'oignon frits 
2 c. à soupe de grosse chapelure
qqs pincées de cumin
sel & poivre

  très facile
petit budget
très rapide
 
 


Éplucher les légumes et les couper en rondelles régulières.  Les plonger dans l'eau bouillante salée pendant une vingtaine de minutes. Les égoutter et les mettre dans un plat à gratin beurré. Recouvrir avec l'huile d'olive. Saler et poivrer.

***

Du bout des doigts, mélanger le beurre mou avec la farine. Ajouter la chapelure, les oignons frits, le parmesan et le cumin. Remuer jusqu'à l'obtention d'un mélange sableux. Le répartir sur les légumes.

***

Mettre au four, à 180°C pendant 20 minutes puis quelques minutes sous le grill, avant de déguster.


C'était mon second essai de crumble salé, et, encore une fois, je suis vraiment satisfaite ! Celui-là était encore meilleur que le précédent ! J'adorais déjà les versions sucrées mais maintenant, je suis définitivement sous le charme des versions salées ! A bientôt ...

lundi 10 octobre 2011

Sablés Noix de Pécan & Sirop d'érable

Voilà une nouvelle recette issue du fameux livre de Martha Stewart. Cette fois-ci, j'ai choisi une association que j'aime beaucoup, et que, d'ailleurs, j'ai déjà testé en tarte. J'étais curieuse et plutôt impatiente de savoir ce que ce doux mélange donnerait dans un petit biscuit ... et là encore, j'ai été comblée ! A la fois sablés, croustillants et croquants, ils ont vraiment tout pour eux ! 

(pour 35 sablés)

320g de farine T55
25g de farine T45
1/2 c. à café de sel
80g de noix de pécan hachées
25g de noix de pécan entières
230g de beurre
150g de sucre
65ml de sirop d'érable
1 jaune d’œuf
1 œuf
du sucre roux

très facile
assez rapide
budget moyen




Mixer finement 80g de noix de pécan. Les mélanger avec la farine tamisée et le sel. 

***

Dans un récipient, fouetter vivement le beurre ramolli et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le sirop d'érable et le jaune d’œuf. Remuer. Incorporer petit à petit le mélange de noix et farine. 

***

Pétrir quelques minutes à la main et former une boule. La placer au frais pendant au moins 1h30. 

***

Abaisser la pâte en une couche de 5mm d'épaisseur sur un plan de travail fariné. A l'aide d'un emporte pièce, découper des disques de 5cm de diamètre. Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant bien. Les dorer avec l’œuf entier, légèrement battu, ajouter une noix de pécan au centre et saupoudrer d'un peu de sucre roux.

***

Faire cuire pendant 10 minutes dans un four préchauffé à 180°C. Laisser refroidir sur une grille.




Bref, des biscuits sablés très gourmands, au parfum subtil et au gout intense : une merveille à tester rapidement ! Pour l'instant, deux recettes testées et deux belles réussites ! Vivement la suivante, non ?
A très bientôt.

vendredi 7 octobre 2011

Free-Form-Tart Rustique aux Poires, Crème d'Amande et Pépites de Chocolat

Je ne sais pas si ça vous fait ça des fois mais parfois, quand je vois une recette sur un blog que j'aime parcourir régulièrement, je sais que cette recette est faite pour moi et immédiatement, il faut que je courre en cuisine voir si j'ai tout ce qu'il me faut ... Là, il me manquait les poires (oui quand même, l'ingrédient de base !) donc j'ai inscrit "poires" tout en haut de ma liste de courses et quelques jours plus tard, j'avais tout ce qu'il me faut pour réaliser cette recette ...
Même si j'ai un peu adapté la recette à mon gout, il faut que je rende hommage à L'étudiante, devenue Gourmandiseries pour cette fantastique recette !


(pour 6 personnes)

pour la pâte

 180g de farine blanche
40g de farine complète
60g de sucre roux
1 sachet de sucre vanillé
2 pincées de cannelle
120g de beurre
1 œuf
2 c. à soupe d'eau


pour la crème d'amande

100g de poudre d'amande
50g de sucre
3 c. à soupe de crème liquide
1 œuf


pour la tarte

pâte brisée sucrée
crème d'amande
3 poires
qqs pépites de chocolat
du sucre cristal
du lait
des éclats de nougatine

un peu difficile
plutôt long
petit budget




Commencer par préparer la pâte.
Dans un récipient, mélanger les farines, les sucres et la cannelle. Couper le beurre froid en petits dés et l'incorporer du bout des doigts.

***

Dans un bol, battre l’œuf et l'eau. Ajouter à la préparation précédente. Mélanger. Pétrir quelques minutes à la main jusqu'à l'obtention d'une boule homogène.

***

Laisser reposer au réfrigérateur pendant 1h au moins.

***

Pendant ce temps, mélanger l'ensemble des ingrédients pour réaliser la crème d'amande. Mettre au réfrigérateur jusqu'à son utilisation.

***

Abaisser la pâte (entre 0,5 et 1 cm d'épaisseur) directement sur la plaque de cuisson, de la forme la plus ronde possible. Étaler la crème d'amande en laissant un pourtour vide de 5cm (pour replier la pâte).

***

Éplucher les poires, les couper en quatre, ôter le cœur et les détailler en tranches. Déposer ces tranches en rosace à partir du centre de la pâte.

***

Replier les bords laissés vides sur la garniture, en prenant soin de bien serrer. Badigeonner ce bord de lait, puis saupoudrer d'éclats de nougatine. Ajouter quelques pépites de chocolat sur les poires. Mettre au four pendant 45 minutes dans un four préchauffé à 200°C.




Il faut bien avouer que c'est un petit peu long à préparer, mais je vous l'assure : ça vaut le coup ! C'est un vrai régal, une recette parfaite qui sublime le gout des poires ! J'ai adoré la réaliser mais encore davantage y gouter ! Un délice, vraiment ... Merci "L'étudiante" !
Grosses Bises et à bientôt !

mardi 4 octobre 2011

Boeuf Bourguignon

Un classique parmi les classiques ! Et pourtant, et même si j'en raffole, je n'en avais jamais cuisiné ... Et l'autre jour, alors que j'avais déjà plein de légumes dans mon panier de courses, je suis tombée sur une belle promotion sur du bœuf pour bourguignon ... Alors, je n'ai pas hésité une seconde et à peine rentrée, je me suis lancée !
Et là, les odeurs se sont propagées dans la maison, comme quand Maman en cuisinait elle aussi ... Alors, impatiente, je n'attendais qu'une chose : que la cocotte sonne, que je puisse l'ouvrir et enfin y plonger ma cuillère, pour gouter biensûr !

(pour 6 personnes)

1,5kg de macreuse, gite ou paleron de boeuf
150g de lardons
2 oignons
300g de carottes
250g de céleri branche
qqs brins de persil
1 cube Knorr 'bouquet garni'
75cl de vin rouge
20g de beurre
1 c. à soupe de farine
1 c. à soupe de Sauceline
sel & poivre

très facile
assez rapide
budget moyen




Éplucher et hacher finement l'oignon. Dans la cocotte, faire fondre la moitié du beurre. Y faire revenir les lardons et les oignons pendant 5 minutes. Les retirer et les réserver.

***

Couper la viande en gros cubes (5 à 7 cm de côté). Faire fondre le reste du beurre dans la cocotte et faire rissoler la viande pendant 2 à 3 minutes. Saupoudrer la farine et bien remuer. Laisser à feu doux encore quelques minutes.

***

Pendant ce temps, éplucher et couper en tronçons les carottes et les branches de céleri. Les ajouter à la viande, ainsi que le vin et le cube Knorr. Assaisonner et fermer la cocotte. Programmer 36 minutes.

***

Hacher très finement le persil. A l'ouverture de la cocotte, l'ajouter. Si nécessaire, rectifier l'assaisonnement et la consistance à l'aide de la cuillère de Sauceline.


Je disais donc ... je n'attendais qu'une chose : y gouter ... Et bien maintenant, je n'attends qu'une chose : avoir une nouvelle occasion de reproduire cette recette qui m'a rappelé le bœuf bourguignon de mon enfance, tant par ses odeurs que par ses savuers, et qui a ravi les papilles de mon mari ! Si ce n'est pas encore chose faite, je vous conseille vraiment de vous lancer dans sa réalisation ! En plus, avec les températures qui tombent (ou qui ne vont pas tarder à tomber), voilà la recette parfaite pour réchauffer l'ambiance ...
A bientôt !

samedi 1 octobre 2011

Rochers aux Noisettes

Et voilà ... c'est finalement par cette recette que j'ai choisi de commencer ... Après avoir feuilleté, encore et encore, la Bible des tout petits gâteaux, après avoir hésité, encore et encore, je me suis donc décidée pour ces petits rochers aux noisettes que j'imaginais délicieux, fondants et surtout très parfumés ! Je ne me suis pas trompée : c'est un véritable régal !


(pour 20 rochers)

170g de noisettes en poudre
150g de sucre
2 gros blancs d’œufs
3 pincées de sel
100g de farine
qqs gouttes d'extrait de vanille

très facile
plutôt rapide
petit budget



 
A l'aide d'un batteur électrique, monter les blancs en neige avec le sel jusqu'à ce qu'ils soient souples. Ajouter 100g de sucre. Battre à nouveau jusqu'à l'obtention de blancs en neige fermes. 

***

Dans un récipient, mélanger la poudre de noisettes, le reste du sucre, la farine et la vanille. Incorporer les blancs délicatement jusqu'à ce que la pâte soit homogène. Couvrir et placer au frais au minimum 1h30.

***

Avec des mains fraiches et mouillées, prélever des boules de pâtes et les façonner de manière à former des petits dômes. Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant légèrement. Les mettre à cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 15 minutes. 

***

A la sortie du four, les faire refroidir sur une grille avant de les mettre dans une boite hermétique pour quelques jours.




Avec une couche extérieure légèrement croquante, un coeur vraiment moelleux, et un parfum intense, ils sont vraiment délicieux ! Je vous les conseille vivement, que ce soit pour le gouter des enfants, le café de fin de repas ou le thé de l'après midi ... Toutes les occasions sont bonnes !
Bises !

jeudi 29 septembre 2011

Salade de Pommes de Terre à l'Alsacienne

En Alsace, où elle se fait appeler "Grumbeer", la pomme de terre est dans tous les foyers ! Elle est l'ingrédient indispensable de nombreuses spécialités locales alors rien d'étonnant, que je vous en parle ( encore) aujourd'hui !
Cette recette est celle de ma maman, qui la tient elle-même de sa maman ou peut-être même de la maman de sa maman (sa grand-mère donc ...) : une recette ancestrale donc, que je partage aujourd'hui avec vous !


(pour 4-6 personnes)

800g de pommes de terre
2 c. à soupe d'huile
3 c. à soupe de crème fraiche
1 c. à soupe de moutarde
1 c. à soupe de mayonnaise
1 gros oignon
qqs cornichons aigre-doux
sel & poivre

très facile
assez rapide
petit budget


 



Laver et brosser les pommes de terre. Les faire cuire dans une grande casserole d'eau bouillante jusqu'à ce qu'elles soient fondantes.

***

Pendant ce temps, dans un grand saladier, mélanger l'huile, la moutarde, la mayonnaise et la crème fraiche. Saler et poivrer. Éplucher et hacher finement l'oignon. Couper les cornichons en rondelles. Les ajouter à la sauce.

***

Sortir les pommes de terre de l'eau et les éplucher immédiatement rapidement (quitte à vous bruler un peu, et oui, c'est le prix à payer !). Les déposer dans le saladier avec la sauce et les écraser à l'aide d'une fourchette jusqu'à l'obtention d'une purée épaisse.

***

Mélanger énergiquement pour que la sauce se répartisse sur l'ensemble des pommes de terre. Gouter (oui, c'est indispensable !) et rectifier l'assaisonnement si besoin. Laisser refroidir à température ambiante avant de déguster.


Cette salade accompagne traditionnellement des knacks (saucisses), du kassler (rôti de porc fumé) ou toute autre charcuterie traditionnelle, mais il faut savoir qu'elle se marie très bien avec n'importe quelles grillades ! N'hésitez donc pas ! L'essayer, c'est l'adopter !
A bientôt !